Professeure adjointe ou professeur adjoint en neuroscience cognitive et intelligence artificielle

Département de psychologie
Faculté des arts et des sciences

Description du poste

Le Département de psychologie sollicite des candidatures pour un poste de professeure ou de professeur à temps plein (poste régulier menant à la permanence) au rang d’adjoint en neuroscience cognitive et intelligence artificielle.

Le champ de recherche des candidat(e)s potentiel(le)s devrait être interdisciplinaire et à l’intersection de l’intelligence artificielle (IA) et des neurosciences. Les orientations de recherche spécifiques d’intérêt incluent, sans s’y limiter, aux sphères suivantes : apprentissage et mémoire; compromis plasticité contre stabilité dans l’apprentissage continu; dynamique de la communication en réseau et ses liens avec le comportement; apprentissage par renforcement et représentations d'apprentissage dans des réseaux de neurones biologiques et artificiels; approches d'apprentissage automatique en neuroscience cognitive et méthodes neuro-inspirées pour faire progresser l'apprentissage automatique de pointe, en particulier l'apprentissage profond. La recherche sur l'analyse du langage, de la parole et du dialogue dans le domaine des troubles neurologiques ou de la santé mentale est également d’intérêt. Une connaissance approfondie des statistiques, du traitement de signaux et des systèmes dynamiques ainsi qu'une expérience en neuroscience du développement constituent un atout.

La personne retenue travaillera en étroite collaboration avec la titulaire de la Chaire d’excellence en recherche du Canada (CERC) en intelligence artificielle autonome, la Professeure Irina Rish, et pourrait être considérée pour une chaire en IA de l’Institut canadien de recherches avancées (CIFAR). Les candidats présentant de fortes affinités avec la mission du Mila (Institut québécois d'IA), qui inclut l'avancement de l'IA, de l'apprentissage automatique et de l'apprentissage profond, auront plus de chances d'obtenir une chaire CIFAR IA et de devenir membre du Mila.

Le Département de psychologie compte 58 professeurs de carrière et représente une force vive en neuroscience cognitive et computationnelle, neuropsychologie et santé mentale. Il regroupe plusieurs plateformes technologiques sur le campus (p. ex., MEG, EEG, TMS, réalité augmentée/virtuelle, capture de mouvement, oculométrie) et entretient des liens privilégiés avec les centres de recherche affiliés (hôpitaux et centres de réadaptation) au sein desquels plusieurs professeurs du Département ont développé des infrastructures de recherche (p. ex., IRM, EEG, NIRS, polysomnographie, appartement intelligent). La personne retenue aura aussi l’opportunité de développer des collaborations avec des chercheurs d’autres départements/centres/instituts de l’Université dans le domaine de l’informatique, de la science des données et de l’IA (notamment le Mila), des neurosciences et de la santé mentale.

L’enseignement que la personne retenue offrira s’inscrira dans le cadre d’un programme de pointe au 1er cycle en neuroscience cognitive, le seul du genre en français au monde, ainsi que d’une formation en recherche au 2e cycle et au 3e cycle pour laquelle le volet neuroscience cognitive et computationnelle est en plein essor. Ces programmes s’appuient sur les expertises de pointe des professeurs du Département de psychologie, mais aussi sur de solides collaborations interdépartementales et interfacultaires. La personne retenue aura aussi l’opportunité de baigner dans un environnement qui offre également deux doctorats en neuropsychologie clinique. Ceux-ci contribuent à une intégration des connaissances en neuroscience cognitive et en neuropsychologie dans le but de mieux comprendre, traiter et réadapter les problématiques de santé ayant une incidence sur la cognition et la santé mentale. Au cœur de ces formations est la Clinique universitaire de psychologie, milieu de formation pratique pour les doctorants qui accueille des usagers de la communauté. Une infrastructure de recherche clinique est présentement en développement au sein de la Clinique afin d’accélérer la recherche appliquée dans ces domaines.

Fonctions

La personne retenue sera appelée à enseigner aux trois cycles, dans le cadre de plusieurs programmes départementaux (p. ex., B.Sc. en neuroscience cognitive, M.Sc. recherche et Ph.D. recherche en psychologie option neuroscience cognitive et computationnelle), à encadrer des étudiants aux études supérieures, à poursuivre des activités de recherche, de publication et de rayonnement ainsi qu’à contribuer aux activités du Département et de l’Université.

Exigences

  • Détenir un doctorat (Ph.D.) en psychologie, en neuroscience cognitive ou computationnelle, ou dans un domaine connexe ainsi qu’une expérience postdoctorale suffisante pour rapidement développer un programme de recherche de pointe qui attirera du financement de recherche compétitif en neuroscience computationnelle et apprentissage automatique;
  • Atout : expertise en imagerie du cerveau humain à l’aide d’outils de pointe tels que la magnétoencéphalographie et l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle; Excellent dossier de publication dans le domaine;
  • Aptitude pour offrir un enseignement universitaire de grande qualité;
  • Avoir une connaissance suffisante de la langue française ou être déterminé à l’apprendre une fois en poste par l’entremise du programme de soutien à l’apprentissage de la langue française offert par l’UdeM, en vertu de la Politique linguistique de l’Université de Montréal.

Comment soumettre votre candidature

Le dossier de candidature transmis à la direction du Département doit être constitué des documents suivants :

  • Une lettre de motivation décrivant vos intérêts et vos objectifs de carrière; pour nous conformer aux exigences du gouvernement du Canada, nous vous prions d’inclure dans votre lettre de présentation l’une ou l’autre des mentions suivantes : « Je suis citoyen/résident permanent du Canada » ou « Je ne suis pas citoyen/résident permanent du Canada »;
  • Un curriculum vitæ;
  • Des exemplaires de publications ou travaux de recherche récents;
  • Un exposé sur la philosophie d’enseignement (au plus trois pages);
  • Un exposé sur le programme de recherche (au plus trois pages);
  • Trois lettres de recommandation, qui doivent être transmises directement par leur auteur à la direction du Département.


Le dossier de candidature et les lettres de recommandation doivent parvenir par courriel à la directrice du Département de psychologie au plus tard le 8 décembre 2021 :

Michelle McKerral, directrice
Département de psychologie
Faculté des arts et des sciences
Université de Montréal
Téléphone : 514-343-6503
Courriel : direction à psy.umontreal.ca

Plusieurs informations sur le Département sont disponibles sur son site Web www.psy.umontreal.ca.

Plus d’information sur le poste

No d’affichage : FAS 10-21/15
Période d’affichage : Jusqu’au 8 décembre 2021 inclusivement
Traitement : L’Université de Montréal offre un salaire concurrentiel jumelé à une gamme complète d’avantages sociaux
Date d’entrée en fonction : Le ou après le 1er juin 2022


L’UdeM met les valeurs de diversité, d’équité et d’inclusion au cœur de chacune de ses missions. Par l’entremise de son programme d’accès à l’égalité en emploi (PAÉE), l’Université de Montréal invite les femmes, les Autochtones, les minorités visibles, les minorités ethniques et les personnes ayant des limitations à soumettre leur candidature. Lors du recrutement, nos outils de sélection peuvent être adaptés en toute confidentialité selon les besoins des personnes vivant avec des limitations qui en font la demande.

L’Université adopte une définition large et inclusive de la diversité allant au-delà des lois applicables et encourage toutes les personnes qualifiées, peu importe leurs caractéristiques, à poser leur candidature. Conformément aux exigences sur l’immigration en vigueur au Canada, notez que la priorité sera accordée aux citoyennes et citoyens canadiens et aux résidentes et résidents permanents.

Afin de mesurer la portée de ses actions en matière d’EDI, l’UdeM recueille des données sur les postulantes et postulants selon leur identification à l’un des groupes visés par la loi sur l’accès à l’égalité en emploi, les femmes, les Autochtones, les minorités visibles, les minorités ethniques et les personnes ayant des limitations. À cette fin, nous vous remercions de répondre à ce questionnaire d’auto-identification. L’information fournie est confidentielle et sera partagée uniquement avec les responsables du PAÉE. Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi indiquer votre appartenance à un groupe visé dans votre lettre de présentation dont prendra connaissance le comité de sélection et l’assemblée des pairs lors de l’évaluation de votre dossier.

Selon les procédures de nomination en vigueur à l’UdeM, les membres de l’Assemblée des professeures et professeurs peuvent consulter tous les dossiers de candidature. Si vous souhaitez que votre candidature demeure confidentielle jusqu’à l’établissement de la liste restreinte de recrutement, veuillez le mentionner.